Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /




L’ostéopathie :
Pour fonctionner dans de bonnes conditions toutes les structures qui composent le corps ( os, articulations, tendons, muscles, viscères...) ont besoin d’un minimum de micromouvements. Tous les blocages de ces micromouvements altèrent le fonctionnement du corps.
Les blocages ne sont pas systématiquement douloureux.
L’ostéopathie est un ensemble de techniques manuelles qui s’emploie à conserver et/ou à rétablir le bon fonctionnement de la mécanique humaine en prévenant et/ou traitant les « blocages ».

L’ostéopathe qui n’utilise que ses mains, a une approche globale des patients c'est-à-dire qu’il prend en compte son mode de vie ( exemple : sportif ou non ), ses antécédents (accidents...), sa personnalité, son état de santé... afin de contribuer à une bonne harmonie psycho corporelle, indispensable à la réussite sportive.


Ostéopathie et ski :
C’est la pratique spécifique de l’ostéopathie qui veille à la prévention et au soins des blessures incombant au ski ainsi qu’à l’optimisation du corps, afin de préserver et exploiter au mieux le potentiel physique de l’athlète skieur.

Taïna Barioz

Trois axes de travail;


Prévention/Suivi:

Cette étape est fondamentale: son objectif est de vérifier tous les systèmes mis en jeu par le corps lors d'une épreuve sportive ( biomécanique, respiratoire, cardiaque, Neurologique ).

Le suivi consiste à un Check up des systèmes avant une épreuve, en cours de saison.

 Exemple: prévention des épiphysites de croissance, lombalgies, dorsalgies...toutes les pathologies non traumatiques du ski. Vérification mécanique des genoux, du bassin...


Soins :
 Après une chute ou une blessure, en cas de blocage, de gêne, de douleur, en cas de stress, de
manque de concentration ou même durant une phase post-chirurgicale.
Exemple : Douleurs diffuses après grosse chute, piquet enfourché, entorses du genou, blocage lombaire, torticolis, post chirurgie LCA, trouble du sommeil pré compétition.

le but est de rétrouver l'harmonie des systèmes pour aider l'athlète à retrouver une meilleure gestion du stress, du sommeil et du mental.

Récupération : 
Eliminer les traces laissées par l’effort, purger la machine énergétique ( Permet entre autre de mieux encaisser les entraînements ).
Ex : Favoriser l’élimination le l’acide lactique produite par l’effort des cuisses / limiter les courbatures et le risque de blessures musculaires...


Conclusion :
L’ostéopathie est à intégrer dans la préparation et encadrement du ski d’élite. Il est essentiel d’intervenir dès les petites catégories : ce qui permet de concilier la prévention et la performance, c'est-à-dire limiter les blessures de l’athlète skieur tout en lui permettant d’être performant en compétition. 

Des consultations ostéopathiques régulières tout au long de la carrière sportive sont indispensables à la réussite sportive. Ce qui permet de profiter pleinement du ski de haut niveau sans en payer le prix fort !

 

                  

Photo Agence Zoom, 19/03/2017, Aspen. Tessa Worley remporte le globe de cristal

                         Tessa Worley, Aspen. 19/03/2017. Championne, coupe du monde. Slalom géant

Perrine Laffont, Championne Olympique 2018 et 2 globe de Cristal ( 2018 & 2019 )

Partager cet article
Repost0
/ / /

L’ostéopathie somato-émotionnelle est un ensemble de techniques manuelles qui a pour but la recherche d’émotions mal vécues dans le passé et parfois oubliées. Elles restent présentes dans le corps et dans la psyché sous forme de symptômes physiques, et de conduites comportementales récurrentes.

Lorsque le corps physique ou psychique reçoit un choc, il s’ensuit une dysfonction. De là, naissent deux schémas de fonctionnement :
Soit cette dysfonction est comprise, assimilée, et acceptée par l’organisme, soit elle ne l’est pas.

  • Dans le premier cas, il y aura réparation et l’ensemble du système vivant va tout mettre en œuvre pour réinclure les tissus lésés dans l’organisme. Cela se fait soit tout seul (l’homéostasie), soit avec l’aide d’un thérapeute.

  • Dans le second cas, des mécanismes plus complexes se produisent. Lorsqu’on n’est pas bien, que l’on n’a pas le moral, on s’enferme et on ne communique plus. Les tissus lésés procèdent de la même manière. Ils s’excluent du champ de la perception corporelle et de la conscience, ils ne communiquent plus. Ils restent dans leur histoire, en figeant le temps. Notre corps et notre conscient, vivant tout deux dans le présent portent une dysfonction qui ne communique plus, et qui est sortie du champs de leur conscience. Nous orientons notre vie pour reproduire cette dysfonction originelle afin qu’elle puisse être réinclue et enfin acceptée.

 

                                          Emotion.jpg


Cette notion de schéma ou de croyance est sans doute à l’origine de nos maladies et accidents qui se répètent, mais aussi à l’origine de nos comportements et de la reproduction de nos échecs qui nous soignent malgré eux.

L’ostéopathe, en percevant les dysfonctions, ressent quel organe ou quel type de fonction est touché par cette énergie émotionnelle. Les données scientifiques actuelles permettent de dire que telle ou telle émotion est gérée par telle ou telle structure cérébrale, gérant à son tour tel ou tel organe. A un organe, correspondrait une sémantique émotionnelle. Notre travail consiste à faire de nouveau communiquer les tissus en dysfonction au travers des émotions lui correspondant. 
Ainsi, petit à petit, le présent de la dysfonction se réactualise et se met au même niveau que le présent du patient. Ce dernier étant adulte et avec une autre conscience que celle qu’il avait au moment de la lésion, peut accepter ce qui s’est passé et réinclure cette énergie lésionnelle, dans son nouveau système conscient.

 

Viola Frymann, grande ostéopathe Américaine, écrit dans ses recueils de pensées et de conférences:

« Certaines choses semblent avoir disparu du champ de la conscience, mais restent cependant bien présentes au fond de nous. Il existe des forces cachées au plus profond de nous même.

Par exemple, lors d’un traumatisme physique, des forces ont été enfermées et il est nécessaire de libérer tout ce qui est enfermé, tout ce qui est prisonnier de notre inconscient. »


Cette forme d’ostéopathie s’adresse à ceux qui veulent faire un travail sur eux-mêmes et comprendre l’origine de leurs dysfonctions et des schémas de vie qu’ils reproduisent sans cesse.
Partager cet article
Repost0
/ / /

Chaque  séance débute par un bilan bioénergétique dans lequel grâce à une sensibilité exercée au niveau des mains et de mes perceptions extrasensorielles, je vais détecter dans l’aura de la personne toutes les pollutions énergétiques, émotionnelles, mentales qui empêchent une bonne connexion terre-ciel, chaque couche de l’aura peut abriter des fréquences énergétiques basses que l’on retrouve sous différentes formes... et au niveau du corps toutes les autres formes de pollution.

On va s’assurer que rien ne bloque la distribution et la circulation de l’énergie interne grâce à l’ostéopathie qui va réaligner la structure physique et énergétique interne, on va vérifier que rien ne gène à cette réalisation.

De ce fait on n’essaie pas de soigner ce qui ne va pas sur une ligne du temps ou de réalité car on ne peut pas réparer ce qui a été,  on permet à la personne de changer de ligne de réalité ce qui est bien plus rapide et profitable, ainsi on permet au patient de GUERIR

En complément de l'Ostéopathie, je m'appuie sur la médecine traditionnelle chinoise ( les méridiens et les 5 éléments ), la médecine Ayurvédique ( les nadis, le Yin-Yang ) afin de me rapprocher au plus près du probléme.

 

Liste non exhaustive des problèmes sur lesquels on peut agir

Même si la médecine énergétique quantique ne s'intéresse que très peu au symptôme car le but est de restaurer l'intégrité de la personne sur tous les niveaux ( la véritable " approche globale " ): physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel, néanmoins il est intéressant de savoir qu'elle peut traiter avec succès:

SUR LE PLAN PHYSIQUE :

  • fatigue, perte d'énergie
  • douleurs articulaires, musculaires
  • cervicalgies, lombalgies, tendinites
  • fibromyalgie
  • acouphènes
  • migraines
  • baisse libido
  • troubles du sommeil
  • syndrome prémenstruel
  • troubles liés à la ménopause
  • allergies diverses
  • problèmes digestifs
  • problèmes cutanés: eczéma, psoriasis, dermites...

SUR LE PLAN EMOTIONNEL :

  • deuil non fait
  • choc traumatique ou psychologique
  • anxiété
  • dépression
  • manque de motivation
  • problèmes relationnels avec les autres
  • stress et angoisses
  • difficultés de couple

SUR LE PLAN MENTAL :

  • troubles de la personnalité
  • timidité
  • troubles de l'humeur
  • troubles de l'attention
  • peurs
  • phobies
  • addictions (alcool, tabac, sexe...)

SUR LE PLAN SPIRITUEL :

  • manque de sens à la vie
  • problème de place
  • manque de confiance en soi

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0